Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

mardi, 04 octobre 2016

compte rendu tour d'italie + sicile au depart d issoudun

Voici ci dessous le compte rendu du dernier periple de nos deux frangins  baroudeurs au club  avec leur tour d'italie et de la cicile en cyclo camping  ...

bonne lecture

 

 album photo

 

 

 

Compte rendu d’un voyage en Italie / Sicile 2016 (En vélo)

Voilà…ça me reprends ? J’ai les patoches qui me démangent ?

Nous avons décidés d’un commun accord, (Avec mon frère) de faire en 2016, le grand tour de l’Italie, via la Sicile en vélo ! (Encore un sacré périple)

Tout commence par un départ du Berry ce Mercredi 4 Mai à 10h00. Déjà Issoudun est derrière nous. Le ciel est bleu, l’air est frais. Nous voici sur la route qui va nous conduire jusqu’en Sicile. Pas de gros km pour cette petite journée, le route nous est un peu difficile pour cause, un vent de face de 50 km h. Cinquante km plus tard, nous ferons halte à Dun-sur-Auron situé dans le Cher.

Après une très bonne nuit (Bien fraîche) nous avons repris « nos gazelles » pour rejoindre St Pierre de Moutiers, situé dans le département de l’Allier. Ensuite, nous traversons le petit village de Chalivoy-Milon, puis Chaumont et Sagone. La D.2016 est une grande nationale ou la circulation est assez dense. Gaffe aux miches ! Voici Sancoins et St Pierre de Moutier. Le beau temps est de sortie aujourd’hui. Nous gambillons le long de du canal du Nivernais. Voici Decize (Dans la Nièvre) Nous empruntons le chemin de l’Eurovélo 6 en direction de Bourbon-Lancy. (Chemin que nous avons fait compétemment jusqu’à la Mer Noire (Le Delta du Danube) en 2013.

Nous passons les petits villages de Charrin, Gannay-sur-Loire, Garnat-sur-Engièvre, Beaulon, Dompierre-sur-Besbre. Nous prenons le Canal Latéral de la Loire, en direction de Paray-le-Monial. Suit Digoin. A la sortie de cette petite ville, nous empruntons le Canal de Centre, qui nous conduit 12 km plus loin, dans la ville de Paray-le-Monial. Nous bifurquons sur la D.985 en direction de la Clayette et Chauffailles. Les premiers km sont très hard ! En effet, à la sortie du Canal, les contreforts des Monts du Beaujolais se fonds sentir dans les patoches.

 

Il nous faut 22 km jusqu’au village de la Clayette, pour gravir une pente vallonnée d’environ 7% ! Voici La Chapelle S/s Dun, Puis le col des Echarmeaux (Alt.750) que nous passons sous la pluie. la D.937, est en descente jusqu’à Belleville (Ville situé le long de la Saône en direction de Villefranche.) A St Didier, nous avons froid, un café nous réchauffera. A Beaujeu, une belle piste cyclable s’offre à nous. C’est une ancienne ligne de chemin de fer, transformée pour les cyclistes. De droite à gauche, des vignobles à perte de vue.

 

Nous sommes dans le Beaujolais, plus précisément dans les vignobles de Brouilly. Chemin faisant, nous arrivons à Belleville, et Villefranche-sur-Saône. (Arrêt Hôtel) Voilà Amberieux-en-Dombes, Villars-les-Dombes, Chalamont, St Maurice de Rémens (Nous sommes dans les Dombes « Parc Ornithologiques » comme le parc de la Brière en Bretagne et le parc de la Brenne dans le Berry.) Nous sommes dans l’Ain 01. Nous prenons la N.1075, Route à grande circulation, obligés de subir le flot incessant encore une fois, des mastodontes de la route.

 

Nous passons Lagnieu, et nous naviguons entre des petits villages comme Sault-Brénaz, Montalieu, Serrières de Briord. Encore un changement,  pour rejoindre le village médiéval de Morestel. Et il pleut toujours ? Plus loin, nous passons le Lac de Paladru, site de montagne à caractère balnéaire. Voici déjà Grenoble, puis Echirolles, Le Pont de Claix puis Vizille. Arrive les Gorges de la Romanche, une grimpette à 6% jusqu’ à Le Bourg-d’Oisans.

 

Cette petite Bourgade fait partie de la Mecque du cycliste. Que de cols mythiques à gravir…L’Alpes D’Huez, Les 2 Alpes, La Croix de Fer, Le Col d’Ornon, Le Granon, etc.etc. Nous voici à l’assaut du Col du Lautaret (Alt.2058m) Commencent les Gorges de l’Infernet qui nous mène jusqu’au Barrage du Chambon, ensuite une bonne descente de 27 km, afin de rallier la ville de Briançon. visite du fort de Briançon (Fortifications construite par Vauban.) Après cette ville, la montée du Col du Montgenèvre (Alt.1854 m) Des panneaux indiquent un pourcentage de 8% ! Dur la grimpette avec plus de 60 kg (Vélo compris) C’est maintenant l’Italie.

 

Nous voici dans une descente vertigineuse, qui ne nous quittera plus jusqu’à la ville de Suza. Nous sommes maintenant dans le Piémont Italien. La grande ville de Turin Chieri, Villanova-d’Asti, Villafranca et la ville d’Asti. Plus loin, Alessandria qui est déserte. Nous sommes en (Emilia Romagne) Encore des coups de pédales et voici Piacenza, puis Parme. (Un jeune journaliste passant par là, nous prends en photo, puis après une narration de notre trek, nous quitte en nous souhaitons bon voyage.) Nous poursuivons jusqu’à la ville de Reggio Emilia. Et comme la belle ville de Parme, c’est citée est piétonnière, et dédiés à la petite reine. Nous entrons dans Modane, fief de Ferrari, Lambordini, etc.

 

Le soleil est maintenant de la partie. Voici Bologne et ses rues très typiques. Beaucoup de monuments, et encore une fois, c’est une ville de vélos. La SS.9 est un route très droite, qui file jusqu’à la ville balnéaire de Rimini. Nous passons la ville d’Imola, (Très belle citée, et toujours autant de bicyclettes.) Voici la ville de Forli, et ses monuments en briques rouges pleines (Façon le Nord de la France) Pour info, nous nous sommes installés à une terrasse de café, et commandés 2 bières.

 

Quelle ne fût pas notre surprise lorsque la fille est arrivée avec un plateau chargé d’amuses gueules. (Olives, Chips, petit pains garnis de jambon ou autre) C’est très courant en Italie. L’Adriatique et ses longues plages. Cécenatico, Rimini, Gaeto a Mare. Le paysage à complètement changé, nous sommes dans la province des Abruzzes. Samedi 4 juin… (1 mois de route et + de 1643 km.) Voici maintenant le (promontoire de Gargano), Les Pouilles se mérites, mais avec nos petits vélos chargés, cela se relève de l’impossible. Nous obliquons sur Foggia (Porte d’entrée des Pouilles) Il fait beau, nous passerons Molfeta, puis Giovanazzo, Palese puis enfin, la grande ville de Bari (Port de transit pour la Grèce) Plus tard, voici Carbonara, Valenzano, Adelfia, Sammichelle.et Gioia Del Colle.

 

Nous venons de passer 7h30 sur notre char, avec la connaissance de 2 policiers en scooters, (Ils se nommaient Claude et David) Sympa pour des représentants de la loi. Nous sommes maintenant dans les Calabre, porte ouverte avant la Sicile. Reggio di Calabria, à Villa S Giovanni, ou nous prenons le bateau pour Messine. En descendant vers le sud, voici le village perché de Taormina, puis Catania, Syracuse, (Que de belles visites)  Noto, Roselini, Ispica, Pozzallo. la visite de Sicli (Classé par l’Unesco) la côte nous fait passer la Lido Manfria, et un petit village situé loin de tout, Falconara. Nous voici maintenant à Agrigente (Et sa vallée des temples).

 

Une visite s’impose. Chemin faisant, après une journée (8h30) de pédalage, voici Menfi, après plusieurs bosses (Que nous grimpons à pied en poussant les vélos,) Plus loin au Nord ouest, le beau Golfe de Castellammare. Photo obligatoire au sommet de ce point de vue. Lundi 4 juillet, voici 2 mois que nous tournons des patoches, avec 3194 km de goudron depuis le Berry. Une Visite de Palerme et réservation du Ferry pour Naples. La côte en revenant sur la ville de Messine, étant toujours à peu près la même, nous décidons donc de revenir sur l’Italie afin de prendre plus de temps pour visiter Pompéi, Naples Rome etc. A  Naples, (Nous sommes en Campanie) la chaussée est pavés de Lave du volcan (Celle du Vésuve).

 

Ce sont des dalles qui ont été découpées dans le magma, et refroidi. Les Italiens en ont découpés des pavés de 40x50. Un bon moyen de ce servir d’un matériau issus de la terre. La ville mythique de Pompéi,(les fouilles) se prête à vagabonder dans les dédalles de ruines (66 hectares quand même) Sous une chaleur à vous faire cuire des œufs ?  Boissons « eau » obligatoire ! Sans cela nous desséchions ! Suit à pied, la découverte du Volcan (Le Vésuve) Site à ne pas rater ! Une bonne visite de Naples et nous voici plus loin  à « Vulcano Solfatara »(C’est jets de vapeurs sulfureuses à 160° de température) situé à 1 km de la petite ville balnéaire de Pozzuoli. (Un camping est intégré dans le cratère de ce volcan éteint depuis X temps. (Nous avons élu domicile dans ce lieu dit) Un bon point pour aller visiter celui-ci.

 

Notre route nous mène maintenant à Rome.(3 jours de visite…Il y’a tant de choses à découvrir) Ensuite, la ville côtière de Civitavecchia (Grand port, qui reçoit et en départ, des bateaux pour Olbia, Toulon, Tunis, Cagliari, Barcelone etc. Une grosse bosse au départ de Castiglione della Pescaia,  qui affiche les 16%, et que nous avons grimpé à pied en poussant les vélos. La longue bande noire nous conduit à la ville D’Obetollo qui se trouve sur le promontoire « Dell’Argentario. Nous poursuivons par Port Ercole, puis le village de Grosseto.

 

Nous sommes depuis un certain temps, dans la province de « Toscane » Et c’est  l’évidence même. Le paysage à entièrement changé, une très belle région à visiter. Au fil des kilomètres, nous voici à Pise (Sa tour penchée, à voir en temps que curiosité)  Pise, est déjà loin, voici Viareggio, grande citée balnéaire, le Lido Camaiore, Forte del Marmi, puis Marina di Massa. La roue tourne, voici la Spézia (Grand port qui reçoit des bateaux de Corse etc. (Ici commence la province de la Ligurie et se prolonge jusqu’à La Frontière Française) Après la Spézia, commence une sacrée côte de 4 km à 10% ? C’est la seule route que nous pouvons prendre, (Que  nous ferons à pied en poussant notre « Gazelle ») afin de rejoindre le long de la mer la direction de Genova. Encore un petit col, La pass de Braco (Alt.615 m.) Celle-ci nous met sur les genoux ! Nous basculons sur Sestri-Levante.

 

Visite avec le train des Cinq Terres) Bien connues des marcheurs et de ces 5 villages situés à flancs de montagne, donnant sur la grande bleue. Encore quelques enjambés et nous voici à Gene. Beaucoup de chose à découvrir. Une basilique garnie de tableaux de « Rubens » l’Aquarium de Genova. Nous passons les villes balnéaires de Loano, Finale-Ligure, Albenga, Alassio (Très touristique) pour finir à Imperia. Entre Imperia et Vintimiglia, une belle piste cyclable courant le long de la mer sur 27 km !  2 août, nous sommes de retour en France.

 

Sur son promontoire rocheux, Menton. Le soleil brille de tous ses feux, les plages sont bondées d’estivants qui se font « bronzettes. » Détour vers le Cap Martin, Monte-Carlo, et Monaco.(Visite des appartements, de la relève de la garde et du Musée Océanographique Albert 1er. ) Voici le Cap d’Ail, Eze, Beaulieu, une ville balnéaire, St Jean-Cap-Ferrat, et Villefranche. La « Baie-des-Anges » Nice bien sûr, ou nous prenons la belle piste cyclable, qui longe la grande bleue et qui se termine à Cros-de-Cagnes. Ensuite, Cagnes-sur Mer est à voir pour son « Château de la famille des Grimaldi, » et dans le même temps, le champ de course. Jeudi 4 août… (3 mois de pédalage et 4396 km).

 

Nous passons Juan-les-Pins puis Golfe-Juan. Nous poussons comme cela jusqu’à Cannes. Nous continuons par la N.85 (La route Napoléon) Voici Grasse et (la parfumerie Fragonard) Plus haut, Un transit qui va nous faire très mal ! Penser ! 3 cols à gravir ! Jusqu’à la petite ville de Castellane (Et sur son monticule de terre, Notre dame du Roc) voici les Gorges du Verdon, Palud-s-Verdon, Belvédère de Mayreste, Moustiers-Sainte-Marie, et le grand Lac de Ste Croix. Nous prenons par le village perché de Puimoisson, afin de rejoindre la Begude Blanche. Un passage dans la petite ville de Forcalquier, Puis Banon, une grimpette qui continue jusqu’au village de Revest-du-Bion.  

 

Nous continuons par la petite ville de Sault (A la basse du Mont Ventoux, fief de tout les cyclos férus de grimpettes, Beaucoup de ces cyclos vont s’essayer sur les pentes du Mont Ventoux, des gorges de la Nesques et de la Vallée de la Toulourenc. Nous arrivons au village d’Antrechaux (village perché) puis dans le village Médiéval de Vaison-la-Romaine. Nous reprenons l’asphalte en direction d’Aubenas qui se trouve en Ardèche. Aubenas visité, nous devons gravir 5 cols,(Ce jour) dont celui de Mesilhac. (Alt. 1119m) Le col du Montivernoux (Alt.1320 m) le col du Pranlet (Alt 1363 m) Le col du Boulatier (Alt. 1411m) Le col des 4 chemins (Alt.1260).

 

Suit le petit village de Monastier-sur-Gaseille (Départ du chemin de Stephenson,) Cette journée se clôturera par un arrêt au Puy en Velay. »Haute Loire » (ville inscrite au Patrimoine de l’Unesco,) Puis vint Brioude, Lac Chambon, St Nectaire (Son Fromage) et Murol, « son Château » situé sur son pic rocheux dominant la petite ville. Ensuite, Le Col de la Croix-Morand « Ou appeler ‘de Diane’ » (Alt. 1401 m) C’est un petit monticule de terre, dont la route s’élève à 7,3% avec des passages à 4 et 6%. Une bonne descente, jusqu’au Mont-Dore. Quelques kilomètres plus loin, nous rejoignons la Bourboule.(Le plateau de Charlannes, la roche des fées.) Vue splendide sur cette ville.

 

Notre parcours passe par Chambon sur Voueze (Dans la Creuse) Nous passons par le village de Lépaud, puis lavaufranche, et Boussac. Re-grimpette pour atteindre Boussac-Bourg. Par la D.3, nous passons Prévéranges, suit St Saturnin, et la petite ville de Chateaumeillant (Bien connu pur son vin) Nous sommes maintenant dans le Cher. Samedi 27 août…Notre voyage se termine.) Encore un petit saut, et nous voici traversant le petit village  de Pruniers. Nous sommes maintenant cette matinée du 27 août dans le Berry. Nous passons la belle forêt des bommiers, afin de traverser le petit village de St Aubin. Il est exactement 12h15 minutes, ce samedi 27 août 2016, lorsque notre grande randonnée (Un petit tour de pâté de maison) comme il me plaie souvent à le dire, s’arrête au panneau de la ville d’Issoudun.

Nous voilà de retour à la casa avec... 119 jours de pédalages, 113 jours de soleil (Une chance pour notre périple) Seulement 6 jours de pluie, (Tant mieux) 61 campings, 16 hôtels, gîtes d’étapes, 18 cols, Des centaines de côtes (plus hard les unes des autres) et bien sûr, comme nous avons bien gambillés des pédales... quelques 5278 km, de ruban noir entre France Italie et Sicile.

Voilà, ce vagabondage est terminé, nous prendrons quelques repos avant de passer à autre chose.

 

P1070466.JPG

18:13 Écrit par asvcm-cyclo dans les voyages de daniel à vélo, tour italie + sicile | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |  Imprimer | |

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.